Blog

Plus près du Renard que du Chamois..

Ce samedi matin, j’aurais du prendre le départ du Trail découverte de Chamrousse pour 12km et 650d+ dans un décor de rêve entre lacs et montagnes, tout ça à 45 ‘de la maison, de quoi rendre jaloux bon nombre d’entre vous.. Et bien, j’ai fais ce matin là ma première Peyrinade 😉

Je m’étais inscrits deux jours avant…allez savoir pourquoi….Moi qui ne suis pas compétition..Enfin c’etait dans mes cordes je pense… Puis le doute s’est installé la veille..Pas envie d’être en plein cagnard pendant plus de deux heures, un bonhomme devant, un bonhomme derrière.. Pas d’ombre sur les sommets et une chaleur à son maxi même à 1800m d’alt.De plus je suis loin d’être à l’aise au dessus de 1500m..

Alors, je me suis concocté une petite sortie dans la foret, quelques d+ en dessous de Chamrousse, à 1000m d’alt avec un départ à 6h30 et déjà 21°C.

parcours premol

Me voila seul sur le parking de Prémol dans cet endroit magique chargé d’histoire (tout ce que j’aime).  Ici règne le silence et la paix, c’est pas pour rien qu’en 1234 fut fondé la Chartreuse de Prémol, une des toutes premières chartreuses de femmes. « Elle abritait une soixantaine de personnes dont 35 religieuses, et leurs spécialités étaient la pharmacie et la préparation d’élixirs ». Il se dit d’ailleurs que la fameuse liqueur verte, aurait pris naissance ici.. Quelques vestiges du passé (que j’ai entourés) sont encore visibles aujourd’hui..Il ne reste plus grand chose de ce grand ensemble représenté dans ce document de 1898 :

premol

Photo : http://www.chamrousse.info/

1- La maison forestière

20150704_063053

2- Les voûtes d’un soubassement :

chartreuse premol 04 juillet 15 cap

3- La porterie :

20150704_063422

Une belle découverte en arrivant face au bâtiment! Superbe travail d’un artiste anonyme.

20150704_063519

Après ces quelques mises en jambes, il est temps pour moi de prendre le départ de mon « Trail découverte ». Alors je grimpe dans un premier temps en direction du lac de Luitel et de sa tourbière.  Toujours aussi fasciné par cet endroit, à courir sur ces caillebotis dans cette étendue de « prés mous » (d’où le nom de Prémol).

20150704_070831

Pas de chrono ni de barrières horaires, ce qui me laisse le temps d’observer les plantes carnivores (la drosera)

20150704_070940

et des linaigrettes à fleurs cotonneuses

20150704_071155

Après ce petit tour sur la tourbière je remonte au dessus du lac de Luitel en direction du GR549 .

20150704_072505

Et voilà encore une exception naturelle.. Comme cela à t’il bien pu se produire?

20150704_072929

La suite de ma sortie me fera monter au Pic de L’oeilly, un peu décevant car la vue y est bouchée par la végétation..Pourtant son nom laissait présager un beau panorama..Ce fut sûrement le cas il y a quelques années je pense..En tout cas ça m’aura fait un bon d+.

L’étape suivant sera la cabane de Pagnot, superbe petit refuge, mais limite à l’abandon..

20150704_082240

20150704_082625

La carte IGN à la main, il me fallait maintenant tenter de retrouver une ancienne chapelle ruinée 😉

Sans titre 1

J’adore ce genre de défit! Et bien pour être ruinée elle l’est et depuis longtemps! Après quelques tâtonnements hors sentier, je tombe sur un endroit avec de grosses pierres recouvertes de mousses…. ça devait être là!!

20150704_084406

Certaines pierres semblent avoir été taillées, mais je n’ai rien trouvé sur le net à ce jour concernant cet édifice si ce n’est qu’il marque la limite de la foret de Vaulnavey..

20150704_084745

Content d’avoir trouvé ce lieu perdu au milieu des arbres. Je finis mon parcours jusqu’au point de départ et me rafraîchi dans le torrent glacé.

20150704_093057

Je pense à ce moment là à ceux qui viennent de prendre le départ du Trail de Chamrousse en me disant que je ne regrette pas d’avoir abdiqué!  Je me rends compte un fois de plus et je confirme ici, que je suis fait pour courir dans les bois, tel un renard solitaire, et que je ne serais jamais un chamois. Entendez par là que j’ai pris bien plus de plaisir sur ces 12km et 610d+ entre 1000/1500m, que je n’aurais pris sur ce trail de 12km et 650d+ dans les cailloux à 1800/2000m.

C’est comme ça!! N’est pas chamois qui veux! Il faut que je l’accepte une bonne fois pour toute. ça n’empêchera pas quelques minis rando-trail en montagne. Et pour la compétition, c’est un peu pareil..Pourquoi aller courir à « la queue leu leu » qu’en on a la chance de pouvoir créer ses propres parcours à la recherche de ce qu’on a envie de voir.

Je sais que je vis dans un cadre exceptionnel et que ce n’est pas le cas de tout le monde… Alors, le trail ce n’est pas avant tout courir en plein nature et prendre le temps de l’admirer?

Voila, donc en résumé cette sortie :

12km, 610d+, un bout de carte IGN, un litre d’eau, quelques grammes de glucose, zéro ru-balise, zéro chrono, zéro ravito, zéro bénévole, zéro sponsor :

Uniquement la nature et moi…

 

 

1 commentaire a été rédigé, ajoutez le votre.

Merci de recopier les lettres présentent dans l'image

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

3 × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Aurélie
    C’est ça courir nu! C’est si bon de décrocher un peu de temps en temps…
    J’adore les sorties découvertes! Il y a souvent de belles surprises au détour des chemins.