Blog

L’amitié c’est le ciment de la vie

Jeudi midi, c’est équipés de nos T-shirt du TTT, manches longues pour Lamiricoré, et manches courtes pour moi que nous prenons le départ de Bachelard.

Le finisher de l’ultra Trail des Templiers me fait le plaisir de partir pour une sortie « en mode Vinvin20 ». Mais  pour cette fois, exception à la règle : Toutes les photos seront signées Michael 😉

7,5 km de balade du côté du rocher de Comboire., 75 d+ seulement, mais une nouvelle découverte pour moi. En effet j’avais repéré depuis bien longtemps une ancienne cheminée au pied du rocher et je m’étais dit qu’un jour j’irais voir ça de plus près.

Après avoir longé les bords du Drac où nous avons fait face à de bonnes rafales de Foehn nous rejoignons après une petite grimpette ce lieu historique.

La région grenobloise a été durant de nombreuses années le principal fabricant européen de ciment, notamment grâce à Louis Vicat, et le rocher de Comboire, formé de calcaire berriasien a été exploité vers 1910 dans cette cimenterie.

Avant de partir pour cette direction, une passerelle (entre les deux arbres) au dessus du rocher nous interpelle, et l’esprit d’aventure et découverte nous pousse à grimper au sommet.

Seulement, le chemin n’est pas franchement marqué, et c’est entre ronces et orties que nous avançons Michael en tête. Après quelques griffures nous arrivons là haut.

Nous sommes en fait à l’entrée (aujourd’hui grillagée) d’une des anciennes galeries d’extractions, que l’on devine derrière moi. Pour une fois que je n’ai pas l’APN en main, j’en profite pour faire un peu de figuration 😉

L’exploitation du calcaire ayant duré plusieurs années, le rocher de Comboire est en fait un veritable gruyère. Un courant d’air froid sort de cette galerie,  contrastant avec l’air ambiant plutôt doux. Aujourd’hui, plusieurs colonies de chauves souris auraient élus domicile ici.

Nous passons près d’une ancienne bâtisse d’époque, sûrement en rapport avec l’exploitation.

Je suis content de voir que Michael apprécie aussi cette escapade.  Escapade, car nous avons voulu continuer plus loin, mais le chemin semblait s’évanouir dans la nature et nous avons du faire demi tour pour rejoindre celui qui passe près de l’ancienne cimenterie.

Ensuite! Et bien c’est un mini parcours trail qui nous attend, Michael me laisse en tête,  oh, ça va pas vite, mais je mène l’allure et ouvre le chemin, plutôt plat , en « single » où il faut souvent jouer des coudes avec les buis pour avancer. Arrivé au champ de tir (terrain militaire), nous redescendons à la Indiana Jones à l’aide d’un câble pour rejoindre les bords du Drac.

Le retour au stade se fait à une allure un peu plus soutenue pour moi,  puisque Mic m’annonce un 12km/h! En effet mon cardio. frôle les 190 , alors que Lamiricoré tourne à 135. Voila toute la différence… mais j’en profites, avant qu’il ne s’envole vers d’autres objectifs. Merci Michael pour ces moments partagés, il y en aura sûrement d’autres, et encore une sortie qui colle bien avec l’esprit du Taillefer Trail Team  :  « Amitié/ Bonheur/Partage ».

10 comments were added, add yours.

un + 16 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. dd2012

    Une bien belle sortie qui colle (comme le ciment ;-)) à la façon dont je perçois l’amitié ! Bravo les gars !
    J’adorerai foulée la région grenobloise avec vous !

  2. lamiricore

    Merci vinvin20 pour ce super moment passé je me suis régalé pendant cette sortie les pieds dans le ciment !!!!

    @ bientôt pour de nouvelles aventures mon pote 😉

  3. Shuseth

    Une bien belle sortie. Tu deviens célèbre, des gens te photographient pendant tes sorties 😉

  4. trainingforboston

    C’est ce qui arrive lorsque l’on s’entraîne avec les élites, nous nous dépassons.

  5. Julien

    de la sortie pour construire une amitié béton !

  6. maya972

    Tu as vraiment de bien belles aires de jeu !!
    Un beau moment de partage !!
    Et grace à toi, je sais désormais comment s’écrit l’effet de Foehn !
    souvent entendu mais jamais vu écrit !!

  7. peon runner

    Et on a enfin pu voir qui se cachait derrière toutes ces belles photos. Encore une belle sortie toujours avec un fond historique ou géographique, pour ne pas cultiver que les jambes. Avec en plus un sparing partner ultra fondu, bref toujours autant de plaisir à te lire, continues!

  8. François

    Vraiment un beau moment de partage ! J’apprécie toujours quand un coureur plus rapide que moi se mets à mon pace pour une sortie.

  9. Eponyme

    Et ouais, c’est ça le sport, le partage ! Belle sortie les gars ! 🙂

  10. Mathes

    Un bel article 😉

%d blogueurs aiment cette page :