Blog

Mirage au Rocher de Comboire

 

Mardi midi je pars en direction de la digue sans but précis, juste m’éloigner de la ville.. Après deux kilomètres, j’arrive au niveau de la bifurcation qui permet de monter au Rocher de Comboire….Je me sens bien, mais j’ai pas pris d’eau.. je tente quand même.

Je me retrouve face « au mur » que j’ai découvert grâce à  Lamiricoré qui nous avait fait passer par là le 3 Avril dernier lors de la venue de Buzzy.

Pas d’ombre ici, le soleil tape, le cardio s’affole…je suis en mode marche à plus de 170 puls!

La soif se fait sentir. La cote est courte mais difficile. Un coup d’oeil derrière moi. Le lotissement du point de départ s’éloigne doucement mais surement..

J’arrive au sommet de ce chemin vertical épuisé.

 

 

Et que vois je au sol…

Un MIRAGE…..

 

En tout cas ça m’a bien fait marrer…Je me demandais si ce n’était pas une farce et je m’attendais à voir quelqu’un sortir de derrière un arbre..

Une 1664, apres un tel effort! Une bouteille pleine, que j’aurai bien décapsulée..Une autre un peu plus loin sur la suite du chemin, certainement tombé du sac d’un promeneur ou d’un VTTiste..

La suite du parcours, bien qu’ombragé, est toujours aussi difficile, puisque le chemin grimpe encore pour atteindre 500m d’alt.

Mais la récompense en vaut bien la peine..Maintenant l’immeuble au pied de la montée ressemble à une maquette.

Apres avoir longé les crêtes, il me reste à redescendre par un chemin en sous bois avant de rejoindre la piste cyclable en bordure de la route de St Nizier.

Une descente à plus de 12km/h. Je retrouve la digue, et faute de bière, je me désaltère à grandes gorgées d’eau :

La seule déception de cette sortie..ne pas avoir emmener de décapsuleur 🙂

 

10 comments were added, add yours.

3 × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Francois

    Belle sortie! Je comprends que tu n’as pas pu ramener la bière.

    • vinvin20

      @Francois
      L’eau m’a bien désaltéré, et la bière ne devait pas être fraiche!

  2. dd2012

    Encore un magnifique point de vue, c’est vraiment sympa chez toi.
    En plus le temps est magnifique, je n’ai pas encore pu profiter d’un ciel bleu comme ça chez moi..

    PS: La bière c’est pas moi (sinon ça aurait été un Leffe ;-))

    • vinvin20

      @dd2012
      Par ici en ce moment le temps se cherche encore..Des belles journées d’été et d’autres bien plus proches de l’hiver..
      Quant à la bière, j’ai bien pensé a toi, car je t’avais un jour taquiné. Je ne sais pas si tu te rappelles. Pour te motivé, j’avais dis de te mettre un pack de bière au sommet d’un terril..Alors ça m’a fait pensé à ça 😉

  3. Arnaud

    Excellent !

    C’est des cahuettes qu’il fallait emporter, le decapsuleur on sait faire sans. Une pierre, ou un coin de muret, et hop, un traiteur désaltéré.

    Arnaud

    • vinvin20

      @Arnaud
      Merci! C’est vrai que bien fraiche j’aurai surement trouvé une solution pour ouvrir cette bouteille! J’espère que tu profites de la colline du Murier entre 12/14..En ce moment c’est top! 😉
      A+

      • Arnaud

        Pas tellement non, entrainement plutôt chaotique ces derniers temps, je ne suis pas grimpé au Murier depuis? Début Mars. Mais c’est prévu la semaine prochaine. 🙂

  4. eponyme78

    Excellent ! Tu le sauras pour la prochaine fois qu’il y a un élevage de binouze au sommet… :))

  5. trainingforboston

    L’eau, c’est mieux que la bière. Cette bière fait faire des mirages. Belle sortie.

%d blogueurs aiment cette page :